La découverte prometteuse de Paris Diderot !

De nos jours, les scientifiques sont capables de mesurer des événements se produisant à une échelle de temps proche de la nanoseconde grâce à de nombreux détecteurs. La spectroscopie permet de déterminer le spectre d’un phénomène et est limité par ce temps de détection. Elle est très utilisée en astrophysique car elle permet de déterminer à quelle distance sont les corps célestes et notamment de déterminer leurs compositions. Néanmoins, encore beaucoup de phénomènes sont plus courts que la nanoseconde et ne peuvent pas être détectés. 

Une des découvertes de l’équipe de Carlo Sirtori (directeur du laboratoire MPQ de l’Université Paris 7), le laser à cascade quantique a donné des détecteurs permettant aujourd’hui de détecter des phénomènes allant jusqu’à la picoseconde. La pollution atmosphérique est au cœur de nombreuses recherches.

Les gazs polluant tels que le méthane ou le monoxyde de carbone ont justement un temps de réaction de l’ordre de la picoseconde. Des analyses de spectres de ces molécules peuvent être faites grâce à ces nouveaux détecteurs à cascade quantique. C’est une des découvertes qui permettront peut-être de mieux caractériser ce phénomène. 

Pour les plus curieux, vous pouvez retrouver plus de détails directement sur leur site internet avec tous les membres de l’équipe et leur domaine de spécialisation https://www.mpq.univ-paris-diderot.fr/?-physique-quantique-et-dispositifs-

 

Par Julien Vincent Dit Mahaut 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *